_ en/fr
_______ accueil
_ disco
_ vidéo
_ liens
_ contact

Creative Commons License

Difficile de croire que Tarentel a dix ans cette année, tant ce groupe semble renaître, plutôt que vieillir, à chaque nouveau disque. Pourtant c'est bien en 1995 que Danny Grody et Jefre Cantu-Ledesma forment Tarentel à San Franscisco. Trois ans plus tard, le premier CDEP éponyme sort sur Temporary Residence Limited, le label américain qui reste un des lieux de prédilections des sorties de la formation. A ces deux pistes collaborent déjà une partie des membres du premier Tarentel: Kenseth Thibideau (Rumah Sakit, Howard Hello, Pinback, Sleeping People), Jonathan Hughes, Trevor Montgomery (Lazarus) et Jeffrey Rosenberg (Lumen). C'est le signal de départ pour les 6 LP et 12 EP qui vont suivre jusqu'à aujourd'hui. From Bone to Satellite (TRL) en 1999: un album à l'energie stupéfiante, post-rock pénétré d'influences, avouées ou désavouées par Tarentel (Labradford, GY!BE, Mogwai); l'inclassable The Order of Things (2001, Neurot) réunit l'unique morceau chanté de toute la discographie de la formation (une reprise de Rickie Lee Jones, Ghosty Head) et les pièces instrumentales les plus abstraites; trois EP vinyles sont réunis dans Ephemera (2002, TRL), études pour guitares électriques minimalistes et mélodiques, aux structures ultrarigides; et enfin le dernier album en date, We Move Through Weather (2004, TRL). Celui-ci marque pour le groupe d'abord une reformation: Grody et Cantu, les deux membres initiaux, reforment Tarentel avec Jim Redd, ex-batteur de Sonna, centre nerveux d'un nouveau culte des percussions. Et surtout, We Move Through Weather c'est l'adoption d'une manière de travailler propre au groupe, déjà fort mise à profit, basée sur une improvisation croissante, et le partage des signaux musicaux par tous les membres. En 2005, deux tournées marquent ce renouveau, d'une liberté étonnante: en janvier, au Japon avec Fly Pan Am et Mono; puis en avril, en Italie et en Suisse. Nous les avons rencontrés et interviewés lors des deux derniers concerts helvétiques, les 21 et 22 avril, à L'Usine (Kab) de Genève et au Reitschule de Bern. Tarentel y a réalisé deux sets, improvisés et ininterrompus, d'une bonne heure chacun, accompagnés des projections 8mm de Paul Clipson (compagnon cinéaste du groupe).
*tarentel.mille-feuille.fr est un minisite mille-feuille.fr